Le Blog

Sujet5-MOF
Martin Morel

Martin Morel

Meilleur Ouvrier de France Photographie… ou pas !

Depuis le 04 novembre 2016 je suis inscrit au prestigieux concours “Un des Meilleurs Ouvriers de France” dans la catégorie “Photographie d’Art”, et oui cela existe également pour les photographes et n’est pas réservé aux cuisiniers et pâtissiers, mais à de nombreux métiers artisanaux. 
Après 11 mois d’attente, c’est en septembre 2017 que nous avons eu connaissance des sujets et donc des 7 photos à réaliser. C’est parti pour un marathon de 13 mois où beaucoup d’énergie va être consacrée à la préparation du “MOF”, tout en continuant de gérer mon entreprise et mes clients, puis ma vie perso à coté. Il faut le reconnaître pendant plus d’un an j’ai rêvé MOF et pensé MOF à peu près tout le temps. 
Certains sujets m’ont semblé évident et de suite j’ai su ce que j’allais faire, puis d’autres m’ont posé bien des interrogations. En tout cas préparer ce concours est un excellent exercice, épuisant certes, mais la compétition j’aime ça !
Nous étions plus de 200 inscrits au départ et finalement 69 à avoir rendu notre dossier. Mercredi 12 décembre les résultats sont (enfin) arrivés par courrier, je n’ai pas été lauréat du concours donc pas de MOF pour ma pomme cette fois-ci. 
Evidemment les quelques jours qui ont suivi ont été difficiles, de nombreuses questions fusent dans ma tête. De la déception à l’état pur, car il faut le savoir le titre de Meilleur Ouvrier de France me fait rêver depuis tout petit, c’est le Graal pour tout artisan. 
Mais je n’ai pas dit mon dernier mot, à 31 ans j’ai encore le temps de le repasser, la plupart des MOF disent qu’il faut le passer plusieurs fois pour l’avoir. Puis je ne vais pas me laisser abattre, le niveau était à priori très élevé et je n’ai tout simplement pas été le meilleur. 
Avec une note de 15/20 pour ma première participation je peux tout de même être fier de moi, j’ai eu des critiques constructives, puis aussi des compliments. 
Voici ci dessous l’intégralité de mon dossier avec les sujets demandés. 
Evidemment encore un immense merci aux personnes qui m’ont accompagné tout au long de cette préparation et qui sont passés devant l’objectif. 


Je finis par une citation de Lao Tseu “L’échec est le fondement de la réussite”.

1. Reportage – Format à l’italienne – noir et blanc en extérieur
Le vent et ses effets : bénéfiques, gênants, énervants, comiques etc. au choix.Au moins un être humain sera sur la photo, il sera l’acteur, le témoin ou la victime de l’effet météo précité, mais il ne devra pas être l’élément unique de l’image.

2. Portrait – Format à la française – noir et blanc en studio
La complicité : entre frères jumeaux ou sœurs jumelles (âge minimum requis : 7 ans)

3. Mariage – Format à la française – couleur en extérieur
Les mariés : photographiés (seuls) en extérieur, avec utilisation obligatoire d’un flash déporté dont on pourra constater et apprécier l’utilité.

4. Libre – Format à l’italienne – couleur
En regard de cette maxime « une photo appartient à celui qui la regarde », les candidats doivent réaliser une photo qui fasse déclencher un sourire, voire plus.

5. Portrait – Format à la française – couleur
Pour son prochain numéro consacré à l’Afrique Subsaharienne, un magazine de voyage et de connaissance du monde demande pour illustrer sa couverture, un portrait ethnique de jeune femme en buste ou en mi-corps sur un fond foncé.La tenue vestimentaire et les autres artifices propres à sa tradition seront bien évidemment hautement considérés.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Retour haut de page